Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
Communiqué de presse du 17 février 2021 PDF Imprimer Envoyer

Frédérique Vidal fait injonction à la recherche publique de procéder à une enquête sur l'« islamo-gauchisme » à l'Université : le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU dénoncent cette nouvelle atteinte aux libertés académiques

 

Depuis bientĂ´t six mois, les universitĂ©s en France vivent sous la menace de mesures contre un prĂ©tendu « islamo-gauchisme Â» qui les aurait « gangrĂ©nĂ©es Â». L'« islamo-gauchisme Â» n'existe ni dans les universitĂ©s, ni au CNRS, ni ailleurs dans le monde scientifique. En revanche, la menace de censure est dĂ©sormais rĂ©elle. L'« islamo-gauchisme Â» n'est pas un concept scientifique : il ne correspond Ă  aucun travail de recherche ou d'enseignement. C'est le nom qu’une poignĂ©e de militants « identitaires Â» souffle Ă  l’oreille des ministres pour disqualifier des travaux de recherche Ă  visĂ©e Ă©mancipatrice. Sont visĂ©es entre autres les Ă©tudes sur le genre, les sexualitĂ©s, les migrations, les formes de domination et les effets Ă  long terme de la colonisation dans les sociĂ©tĂ©s contemporaines. Ces travaux sont aujourd'hui stigmatisĂ©s par le pouvoir politique, dans un contexte de surenchère entre le Rassemblement National et le gouvernement. Cela signifie que le pouvoir politique s'arroge un droit de regard sur des recherches qui sont menĂ©es dans les universitĂ©s et les laboratoires en France, non pas de manière isolĂ©e mais en lien avec la recherche internationale.

 

Lire la suite...
 
Jeudi 4 février 2021 - Mobilisation pour la préservation et le développement de l’emploi, contre la précarité, pour la défense de l’ESR PDF Imprimer Envoyer

appel_4fevrier2021

 A Montpellier : manifestation jeudi 4 fĂ©vrier Ă  10h30, place Albert Ier

Les conséquences sanitaires, économiques et sociales de la pandémie sont aggravées par des décisions gouvernementales désastreuses pour le monde du travail et la jeunesse.

Dans ce contexte, les organisations signataires ont décidé de se joindre au processus de mobilisations et d’initiatives au mois de janvier et début février pour la préservation et le développement de l’emploi et des services publics contre la précarité et pour la réouverture des universités à toutes et tous les étudiant·es, au-delà d’un seul jour par semaine, avec les moyens nécessaires.

Lire la suite...
 
L’université craque : toutes et tous ensemble mobilisé·es le 26 janvier PDF Imprimer Envoyer

A Montpellier : manifestation mardi 26 janvier à 14h, place de la Comédie

Sondage auprès des enseignants et enseignants-chercheurs concernant vos souhaits de retour en enseignement présentiel : via ce lien

L’année 2021 a commencé dans un contexte particulier de crise sanitaire avec le spectre d’une nouvelle réduction importante de nos libertés. La gestion catastrophique de cette crise par le gouvernement se traduit par une campagne de vaccination très mal engagée qui révèle une nouvelle fois son inconséquence et sa faillite dans la gestion du service public. Par ailleurs, non sans cynisme, le gouvernement persiste à dérouler son agenda de réformes nocives.

Lire la suite...
 
A Montpellier, manifestation le mardi 26 janvier à 14h, place de la Comédie PDF Imprimer Envoyer

Les organisations syndicales soussignées appellent à la mobilisation pour le retour du présentiel accompagné de moyens matériels et humains.

Le mardi 26 janvier, dans le cadre d’une mobilisation plus gĂ©nĂ©rale dans l’ensemble de l’Éducation, de la maternelle Ă  l’universitĂ©, nous appelons l’ensemble des personnels et Ă©tudiants Ă  la grève et Ă  manifester pour l’obtention de tels moyens. 

A Montpellier, manifestation le mardi 26 janvier à 14h, place de la Comédie.

Nous appelons à une Assemblée Générale pour l’ensemble de l’Université de Montpellier, personnels et étudiants le

Vendredi 22 janvier Ă  12h30 en amphi 6.03 du campus Triolet et sur zoom

https://umontpellier-fr.zoom.us/j/82122636136

 

Premiers signataires : Snesup-FSU, FO ESR, Sud Education, Sud Recherche EPST, CGT-UM, SNTRS-CGT, Solidaires Étudiant-es Montpellier

 
Nous voulons reprendre les enseignements en « présentiel » ! PDF Imprimer Envoyer

ExceptĂ©s les quelques formations Ă  « caractère pratique Â» et des examens pour lesquels on trouve les moyens de fonctionner en prĂ©sentiel, nos campus sont fermĂ©s depuis dĂ©but novembre. Les Ă©tudiant-es et la plupart des personnels sont contraint-es de travailler chez eux, gĂ©nĂ©ralement avec leurs propres moyens matĂ©riels. Dans ces conditions, le service public de l’Enseignement supĂ©rieur et de la Recherche est extrĂŞmement dĂ©gradĂ©. Cela nourrit de la souffrance chez les personnels comme chez les Ă©tudiant-es, accroissant d’autre part leur prĂ©caritĂ©. Il en va pareillement des inĂ©galitĂ©s face aux Ă©tudes fortement accrues par l’isolement et l’enseignement Ă  distance qui leur a Ă©tĂ© imposĂ©s.

La parole des enseignants et enseignants-chercheurs, de manière générale de l’ensemble des personnels, est de plus confisquée, et supplantée par une CPU et un cabinet de la ministre focalisés sur la "sécurisation juridique" de leurs circulaires. C'est pourquoi nous vous proposons de répondre au sondage suivant :

https://questionnaire.umontpellier.fr/index.php/569376

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 3 de 45