Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
Journée de grÚve le 5 février PDF Imprimer Envoyer

Lundi 5 février, la FSU de l'Université de Montpellier (Snasub-FSU et Snesup-FSU), au cÎté d'une intersyndicale CGT, FO, FSU, SUD, vous appelle à poursuivre, cette fois pour la question des conditions et temps de travail de nos personnels BIATS à l'Université de Montpellier.

Un préavis de grÚve couvrant la journée a été déposé par les organisations syndicales Sud Education et CGT des Universités de Montpellier, contenant trois revendications :
1. Le maintien de la circulaire horaire et congés
2. Une négociation pour la revalorisation des primes, indépendamment de la question des régimes horaires
3. L’alignement du rĂ©gime horaire des CDI sur les personnels BIATS statutaires

Lors de cette journée de grÚve, nous proposons un rassemblement devant le CA (14h, salle des actes du campus Triolet) pour que notre refus du projet de révision du régime horaire des BIATS soit clairement entendu.
Pour discuter des suites à donner à cette journée de grÚve, nous invitons également les personnels à se réunir en

Assemblée Générale
Le 5 février 11h00
Campus Triolet (salle à venir)

 
jeudi 1ier février : mobilisation nationale de la maternelle à l'Université PDF Imprimer Envoyer
La journée du premier février a été un succÚs. Le Snes-FSU nous indique que 47 % des personnels des collÚges, des lycées étaient en grÚve. Nous étions aussi trÚs nombreux en manifestation, partout en France, 15 000 à Paris, 2 000 à Montpellier. De nombreux collÚgues de l'Université se sont aussi mobilisés. Les cortÚges dynamiques confirment la combativité de la profession : le mépris, ça suffit !
Lire la suite...
 
IUT Montpellier-SĂšte : Heure d'information syndicale le lundi 29 janvier Ă  13h, amphi 1 PDF Imprimer Envoyer
ANNONCE A DESTINATION DES PERSONNELS DE L'IUT MONTPELLIER SETE
La mise en place du BUT ces derniÚres années ainsi que les nombreuses contraintes qui s'imposent à nous ont tendance à nous isoler les uns des autres, voire parfois nous mettent en difficulté.
Aussi afin de retrouver plus de collégialité et de sérénité au sein de notre IUT, nous vous proposons d'échanger lors d'une heure d'information syndicale pour aborder la qualité de vie au travail.
Venez échanger autour des problématiques de la qualité de vie au travail lundi 29 janvier à 13h à l'IUT dans l'amphi N°1.
Nous comptons sur votre participation.
Lors de ce rendez-vous nous souhaitons aborder les points suivants :
Lire la suite...
 
AG de tous les personnels UM Ă  12h30 en SC36.05 PDF Imprimer Envoyer
La FSU et ses syndicats de personnels de l'Université de Montpellier, SNASUB-FSU et SNESUP-FSU appellent à la grÚve le 5 février et à venir en discuter tout à l'heure en AG à 12h30 en amphi 36.05 du campus Triolet.
TOUS les personnels, y compris Enseignants et Enseignants-Chercheurs, sont concernés par solidarité avec des collÚgues BIATS qui subissent cette révision injuste de leurs conditions de travail en plus, pour beaucoup, de faibles salaires.

C'est TOUS unis, avec l'ensemble des syndicats, que nous lutterons contre cette paupérisation des personnels de l'Université.
 
Loi immigration : un recul inacceptable des droits des Ă©trangers en application du programme de l'extrĂȘme-droite PDF Imprimer Envoyer
Le texte dĂ©jĂ  dangereux portĂ© par le ministre de l’IntĂ©rieur, dĂ©noncĂ© depuis le dĂ©part par la FSU comme par les collectifs de sans-papiers, toutes les ONG, les associations de dĂ©fense des droits fondamentaux des Ă©tranger·es, ainsi que par la DĂ©fenseure des Droits, a Ă©tĂ© encore durci avec le soutien actif de l'extrĂȘme droite. Cette loi renforce la prĂ©caritĂ© des sans-papiers et leur rĂ©pression, facilite leur expulsion plutĂŽt que leur rĂ©gularisation, supprime des droits sociaux au prĂ©texte du mythe d'un « appel d’air Â» pourtant contredit par tous les travaux de recherche. Il prend toute une sĂ©rie de mesures xĂ©nophobes qui fragiliseront fortement les droits de toutes et tous les Ă©tranger·es prĂ©sent·es sur le territoire français ou qui s’apprĂȘteraient Ă  demander Ă  y sĂ©journer, mettant ainsi en place des Ă©lĂ©ments de prĂ©fĂ©rence nationale.
C'est une loi qui s'inscrit en rupture avec les traditions humanistes d’accueil d’un pays au carrefour des cultures et qui s’attaque frontalement au droit des Ă©trangers. La majoritĂ© prĂ©sidentielle a cĂ©dĂ© aux sirĂšnes de la droite et de l’extrĂȘme droite. Un tel projet de loi s’il Ă©tait appliquĂ© marquerait un tournant dans notre capacitĂ© Ă  vivre ensemble Ă  un moment ou certains Ă  l’extrĂȘme droite, comme Ă  droite, de l’échiquier politique distillent les tenants de politiques de rejet et de haine de l’autre.
Pour la FSU, il n’est pas envisageable de voir appliquĂ©e une telle loi. Elle appelle Ă  se mobiliser pour en obtenir le retrait.
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 59