Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
Appel pour les libertés : à Montpellier le 12 juin à 10h30, place Albert Ier PDF Imprimer Envoyer

Communiqué des organisations
Snesup-FSU, SUD Education, SUD Recherche, Union Solidaires 34, Solidaires Etudiants, Collectif du 22 mars, LDH34

Mobilisons-nous pour nos libertés, contre le racisme et les idées d’extrême droite

A Montpellier, manifestation le samedi 12 juin Ă  10h30, place Albert 1er

 

Le 5 juin 2013, à Paris, Clément Méric, syndicaliste à Solidaires étudiant-e-s et militant antifasciste, tombait sous les coups de militants néo-nazis. Deux de ses agresseurs ont été condamnés à 5 ans et 8 ans de réclusion criminelle. C’était une agression de fascistes qui portent de façon viscérale et comme logique d’action la violence physique contre les militants de la liberté et de l’égalité. Oui, l’extrême-droite tue, dans le monde entier.

Le 22 mars 2018, à Montpellier, relevant de la même logique, dans une de nos facs, des étudiants mobilisés contre la loi ORE (dont on voit bien les dégâts aujourd’hui avec #Parcoursup) étaient violemment expulsés de l’amphithéâtre qu’ils occupaient. Organisé par et avec la complicité de certains professeurs, un commando de militants d’extrême-droite tabassait des étudiants, marqués physiquement et psychologiquement, à vie, par cet acte.

Lire la suite...
 
1er mai 2021 : défilons pour les droits sociaux et les libertés PDF Imprimer Envoyer

La FSU 34, et les syndicats FSU de l'ESR (Snesup, Sncs, Snasub), appellent les travailleurs et travailleuses, les demandeurs et demandeuses d’emploi, les retraitĂ©s, les jeunes et tous les citoyens et citoyennes Ă  se saisir du 1er mai, journĂ©e internationale des droits des travailleurs et travailleuses, pour en faire une journĂ©e de mobilisation pour l’emploi, les salaires, les services publics, la protection sociale, l’assurance chĂ´mage, les libertĂ©s publiques et dĂ©mocratiques et la paix dans le monde.

Lieux et heures des défilés dans l’Hérault

Agde – 10h00 Haut de la promenade

Bédarieux – 10h00 Bourse du travail

Béziers – 10h30 Bourse du travail (communiqué)

Lodeve – 10h30 Pont de Lergue

Montpellier – 10h30 Boulevard Louis Blanc CCN (appel féministe)

Pézenas – 11h00 Place des Etats du Languedoc (appel commun)

Sète – 10h30 Place de la mairie

Plus de détails et le communiqué CGT - FO - FSU - Solidaires :

https://fsu34.fsu.fr/1er-mai-2021-defilons-pour-les-droits-sociaux-et-les-libertes/

 

 
Transformation à marche forcée de l'Université vers l'EPE : rectificatif intersyndical PDF Imprimer Envoyer


Dans son message du 20 avril à propos du changement de statut de l'Université de Montpellier voulu par la présidence (passage à un Établissement Public Expérimental, EPE), le président de l'UM a signalé à juste titre que ce changement est un enjeu "de taille". En même temps, il s'est voulu rassurant en affirmant :

"Cette transformation s’effectuera en maintenant les principes auxquels nos communautés sont attachées.
Ainsi, les UFRs, Écoles et Instituts et l’ensemble des structures de recherche occuperont toujours la même place centrale et le changement de statuts n’affectera aucune des disciplines constitutives de notre Université qui doivent toutes bénéficier des mêmes soutiens.
Nos objectifs et missions seront toujours adossés au code de l’Éducation et nos valeurs toujours liées au service public et à la responsabilité sociale.
Cette proposition d’évolution, bien loin des bouleversements structurels engendrés par la fusion, sera sans conséquence sur la vie des personnels. De même, les étudiants en matière de choix d’étude, d’inscription dans une composante, de frais d’inscription ou d’obtention des diplômes nationaux, ne seront pas impactés."

Cela est FAUX. On ne peut pas laisser entendre que le passage en EPE sera sans effet sur la vie universitaire. Le passage au statut EPE ouvre au contraire une nouvelle brèche dans le service public d'Enseignement Supérieur et Recherche. Les expérimentations possibles en dehors du cadre actuel (en termes de gouvernance et de démocratie interne, d'activités parallèles, de regroupements locaux, etc) sont précisées dans l'ordonnance de 2018 : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000037800979/. Les dérogations au code de l'Éducation sont multiples et facilement mises en place dès lors que le statut EPE est adopté. Les conséquences directes et indirectes sur la vie et les conditions de travail et d'études universitaires peuvent alors être nombreuses et à la merci d'un changement dans la direction de l'établissement. On ne peut donc pas garantir que les conditions actuelles soient maintenues à l'avenir avec ce statut EPE, même si on en a le souhait initialement.
Lire la suite...
 
ATTENTION EPEx : l’Expérience Interdite ! * Réunion ce jeudi 8/4 à 12h30, A36.02 et sur Zoom * PDF Imprimer Envoyer
Communiqué de CGT (SNTRS, CGT des universités), FO, Snesup-FSU, Solidaires (SUD Éducation, SUD Recherche)

L'Établissement Public à caractère Expérimental : qu’est-ce que c’est ?
- de nouveaux statuts pour l’Université de Montpellier en "rupture" avec les statuts des universités [1],
- à adopter avant juin 2021 pour une création en janvier 2022.

Pour quoi faire ?
- répondre aux injonctions de l’Isite MUSE,
... mais aussi !!
- déroger au code de l’Éducation [2],
- déroger aux principes de collégialité et de démocratie universitaire,
- libéraliser les droits d’inscriptions pour tous les étudiant·es (pas seulement les étranger·es),
- faire de l'université une entreprise financièrement rentable,
- créer encore de nouvelles surcouches administratives ...
Pour s’informer sur ce projet mené à grande vitesse dans les conseils et en débattre ensemble, nos organisations syndicales vous invitent
le jeudi 8 avril Ă  12h30
en présentiel sur le campus Triolet en amphi 36.02
et par visioconférence : lien Zoom https://umontpellier-fr.zoom.us/j/85493499770
Liens :
[1] Ordonnance EPEx :

 

 
Changements de statuts pour l’Université de Montpellier : une "expérimentation" dangereuse et inutile pour le Snesup-FSU PDF Imprimer Envoyer

Le 25 janvier 2021, les élus au Conseil d’Administration de l’Université de Montpellier ont appris que leur établissement, l’Université de Montpellier, allait changer de statuts dans les prochains mois pour devenir un Etablissement Public à caractère Expérimental (EPEx).

La présidence de l’Université répondrait ainsi aux nécessités de l’Isite MUSE au regard des possibilités offertes par l'Ordonnance n° 2018 1131 du 12 décembre 2018 https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000037800979/

Le calendrier est très contraint puisqu’il s’agirait d’une création de l’établissement public expérimental « Université de Montpellier » en septembre 2021 après un passage en juin au CNESER et un passage obligé par les instances de l’université.

La prĂ©sidence s’est d’ores-et-dĂ©jĂ  dĂ©barrassĂ©e d’une pseudo-concertation avec les syndicats lors d’une rĂ©union « zoom Â» le 9 fĂ©vrier 2021 : « Ne vous inquiĂ©tez pas, cela ne va rien changer pour vous ! Â» Au mensonge s’ajoute la procès d’intention.
Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 45