Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
Précarité et Salaires : tous en manifestation le 29 septembre PDF Imprimer Envoyer

RENTREE 2022 :
Salaires, précarités, budgets : l'Enseignement Supérieur et la Recherche sur le fil du rasoir

Jeudi 29 septembre : mobilisation inter-professionnelle

  • Montpellier :
    • 10h30 : Heure d'information syndicale sur le campus Triolet de l'UM
    • 12h : dĂ©part d'un cortège ESR de la colonne Saint-Eloi
    • 13h, gare Saint-Roch : dĂ©part de la manifestation
  • BĂ©ziers :
    • 10h30 : manifestation

 

Les campagnes électorales passées, le Président de la République persiste dans l’utilisation de ses méthodes habituelles et sa logique libérale : réforme de l’assurance chômage, déclaration pour réaffirmer sa volonté de dégrader encore les conditions de départ en retraite des salarié·es du public comme du privé, menace de recours au 49.3 pour faire passer en force un budget largement insuffisant, contournement de la démocratie et du rôle du parlement, etc. Il fait le choix de rejeter tous les mécanismes salariaux et sociaux de redistribution des richesses alors qu’il y a urgence à garantir les conditions de vie de toutes et tous et à juguler tous les accroissements d’inégalités générés par cette politique dans un contexte d’inflation historique qui flirte déjà avec les 7 %. Une telle politique et de telles méthodes sont à l’inverse de celle qu’il faudrait au pays aujourd’hui pour faire face à la crise sociale et écologique.

Lire la suite...
 
Grève et manifestations pour les salaires - jeudi 29 septembre PDF Imprimer Envoyer

Communiqué intersyndical – Pour les salaires, les pensions, les bourses d’études, les minima sociaux : en grève le 29 septembre !

Manifestations à Montpellier (13h, départ de la gare), Béziers (10h30), ...

Les mesures gouvernementales annoncées sur le pouvoir d’achat sont en dessous de la situation de paupérisation de la population. La loi votée cet été se contente de poser quelques rustines et, à travers les exonérations de cotisations, ampute le salaire socialisé, fragilisant la protection sociale. Dans la fonction publique, la revalorisation de 3,5% de la valeur du point d’indice est en deçà de l’urgence à relever l’ensemble des rémunérations de 10% au moins tout de suite pour préserver les conditions de vie de tou-tes. De même pour les retraité-es, les 4% de revalorisation des pensions ne correspondent pas à l’inflation, la situation des retraité-es continue donc de se dégrader.

Lire la suite...
 
Chaires de Professeur Junior (CPJ) ou le dilemme du prisonnier : pourquoi demandons-nous un débat ouvert ? PDF Imprimer Envoyer

Les CPJ sont un nouveau type de postes d’enseignants-chercheurs dans nos universitĂ©s, issus de la LPR Loi de Programmation de la Recherche (2019). Ce ne sont pas des postes de titulaires, tels que nous les revendiquons pour notre universitĂ©, mais des postes de contractuels sur 3, 4, 5 ou 6 ans. Ceci pose plusieurs problèmes : entorse Ă  la Fonction Publique, entorse au Droit du Travail avec des contrats CDD/CDI, concurrence entre les collègues pour les moyens de travail et les promotions, et risque pour la recherche Ă  long terme.

Le Conseil Académique et le comité technique viennent de valider les 4 prochaines chaires de professeur junior (CPJ) de l'UM (avant le CA lundi 23 mai). Seuls les élus des listes portées par les syndicats FSU, CGT et Sud s'y sont opposé, les autres syndicats et les listes de la présidence ayant voté pour.

Lire la suite...
 
Élections des conseils des composantes; résultats des listes "Service Public" aux élections à la Faculté des Sciences PDF Imprimer Envoyer
Ce printemps est marqué dans plusieurs composantes par les élections des conseils de composantes. Le mardi 12 avril prochain, ces élections concernent les UFR d’Economie, de Médecine, d’Odontologie, de Pharmacie, de STAPS, et l'IUT Montpellier-Sète, après la Faculté des Sciences le 22 mars.

Le collectif "Ensemble pour une Université de Service Public", qui a présenté des listes dans les conseils centraux en novembre, a décliné des listes de composante à l'UFR Faculté des Sciences, et à l'IUT Montpellier-Sète.
Lire la suite...
 
Les CPES, instruments de différenciation des établissements et de destruction massive des licences générales ? PDF Imprimer Envoyer
Lors du dernier conseil de la faculté des sciences avant les élections, le mercredi 16 mars, nos élus ont été informés de la mise en place d'un CPES (cycle pluridisciplinaire d’études supérieures) entre le lycée Joffre et l'Université de Montpellier impliquant la faculté des sciences.
Ce CPES doit se mettre en place dès la rentrée 2022 sans aucune concertation et décision du conseil. Nous avons alors exigé un débat où se sont exprimés de vives oppositions, y compris de collègues plus généralement réservés. Tout le monde s'est accordé à regretter l'injustice des moyens dédiés à de tels cursus téléguidés depuis le plus haut niveau de l’État par rapport à nos formations qui ne méritent pas le dénigrement qu'elles subissent. Nous avons finalement demandé un vote où 11 personnes ont suivi la direction sortante de la FdS et se sont exprimées pour, 11 autres se sont exprimées contre et 4 se sont abstenues.
Croyez vous que cela suffise à ne pas ouvrir ce CPES à la rentrée prochaine ?

Le Snesup-FSU produit des analyses dessous la forme de lettres flash diffusées à ses adhérents. Ce sujet suscite l'émoi un peu partout en France où ces CPES se mettent en place. Nous vous proposons ici de partager cette analyse.
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 49