Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil Articles UM Commun aux sections de l'UM2
section UM
Gilets Jaunes : acte X ce samedi 19 janvier et dimanche 20 janvier PDF Imprimer Envoyer

Dans la continuité des premières actions initiées en décembre, nous appelons l'ensemble des personnels et étudiants :

  • Ă  se joindre aux manifestations des Gilets Jaunes de l'HĂ©rault, en particulier pour l'acte X ce samedi 19 janvier :
Sur Montpellier, un départ en manifestation est prévu à 13 h aux Halles de la Paillade pour rejoindre le centre ville.
Un rassemblement à la Comédie est prévu dès 14 h.
  • Ă  participer Ă  l'AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale des Gilets Jaunes de Montpellier :
dimanche 20 janvier Ă  14h sur la place des grands hommes (Odysseum).
Sur le site universitaire montpelliérain, une Assemblée Générale est prévue la semaine prochaine. Les informations précises suivront.
 
Gilets jaunes, Ă©tudiants et personnels : acte X PDF Imprimer Envoyer


Communiqué de l'intersyndicale Enseignement Supérieur Recherche de Montpellier

Gilets jaunes, Ă©tudiants et personnels :
Unité sans attendre pour gagner
sur nos revendications communes !

Nombre de revendications sur la justice sociale et fiscale portées par les Gilets Jaunes rejoignent les revendications syndicales que ce soit sur l'augmentation des revenus, la fin des exonérations fiscales (CICE, et CIR dans notre secteur), la création d'emplois, l'augmentation des retraites, la fin des politiques d'austérité et de démantèlement des services publics, etc.

 

Lire la suite...
 
Contre l'augmentation des frais d'inscription pour les Ă©tudiants hors UE PDF Imprimer Envoyer

Motion proposée par le Snesup-FSU au Conseil d'Administration de l'UM du 17/12/2018, adoptée (14 voix pour, 7 contre, 6 blancs)

 

Le Conseil d'Administration de l'Université de Montpellier souhaite affirmer son attachement à un accès aux études supérieures à toutes et tous, sans discrimination aucune.

 

L'Université de Montpellier est fière d'accueillir de nombreux étudiants extra-communautaires, dans toutes ses formations depuis la 1ère année de licence jusqu'en thèse. Elle est partenaire de nombreuses universités hors Union Européenne à travers le monde.

 

La différenciation des frais d'inscription pour les étudiants extra-communautaires va à l'encontre du modèle d'attractivité de la France. Elle rendra les études universitaires inaccessibles aux étudiants de nombreux pays, et accentuera fortement les discriminations sociales à l'entrée à l'Université. Une partie des étudiants étrangers formés en France s'insère ensuite dans son économie en particulier dans des secteurs déficitaires en agents qualifiés.

Par ailleurs, l'augmentation des frais d'inscription pour les étrangers poursuit clairement la stratégie de désengagement de l’État dans le financement des Universités. L'étape suivante est l'augmentation des droits d'inscription pour tous les étudiants, comme cela a été le cas dans de nombreux autres pays au cours des dernières décennies (Etats-Unis, Angleterre,…).

 

La décision a été annoncée par le gouvernement, par voie de projet d'arrêté ministériel et sans aucun débat démocratique devant le parlement et les partenaires sociaux. Cette décision est pourtant déjà affichée par Campus France en dehors de tout cadre légal.

 

Le Conseil d'Administration de l'UM dénonce cette décision du gouvernement, et demande son retrait.

 

 
Intervention Y. Leredde, CA UM du 7 janvier 2019 PDF Imprimer Envoyer

Intervention Y. Leredde, élu FSU-SUD-CGT au collège B

CA UM du 7 janvier 2019

Election de Philippe Augé à la présidence de l’UM

Vote CONTRE Pourquoi ?

 

Au cours des 4 dernières années, et plus particulièrement depuis 2 ans, les décisions ont été prises au mépris de toute collégialité, au mépris de nos instances, élues ou hiérarchiques.

 

Les avis des instances de concertation sociale sont complètement ignorĂ©s. Les CT et CHSCT fonctionnent par obligation. Rien ne s’y passe vraiment. Les syndicats y Ă©mettent des avis mais c’est sans rĂ©elle prise en compte par la direction de l’UM. Aucun ne remonte vraiment au CA et n’est pris en compte Ă  un quelconque moment. Des groupes de travail sur les conditions de travail existent-ils ? En tout cas pas pour les Enseignants et Enseignant-chercheurs que je reprĂ©sente ici pour le collège B et qui subissent de plus en plus crument des injonctions hiĂ©rarchiques via des logiciels complètement dĂ©shumanisĂ©s. Je ne dĂ©velopperai pas ici la mise en place catastrophique de PROSE-ADE. A quel moment avons-nous Ă©tĂ© rĂ©ellement entendus ? Cela vous aurait peut-ĂŞtre Ă©vitĂ© d’en arriver Ă  une action en justice. D’ailleurs, ici, qui est informĂ© de cette action en justice ?

Lire la suite...
 
Rappel: Manifestation Ă  14h au Peyrou PDF Imprimer Envoyer

Une rĂ©volte sociale, dont l’ampleur a obligĂ© le gouvernement Ă  reculer, est portĂ©e par un mouvement qui, d'abord focalisĂ© sur les taxes sur les carburants, a  Ă©tendu ses revendications au champ Ă©conomique et social, au modèle politique de notre sociĂ©tĂ©. Celles-ci renvoient pour partie Ă  celles du SNESUP-FSU et nous ne cessons de les dĂ©fendre : emploi, services publics, salaires, Ă©cologie, retraites, fiscalité…

Le lundi 10 dĂ©cembre, Macron faisait mine de lâcher quelques concessions au mouvement des « gilets jaunes Â» pour prĂ©server les rĂ©formes qu’il projette sans remettre en cause sa politique inĂ©galitaire. Il propose des mesures sans perspective Ă©cologiste dont le financement sera principalement assurĂ© par l’ensemble des contribuables, donc par les impĂ´ts dont la progressivitĂ© n’a pas Ă©tĂ© amĂ©liorĂ©e. Loin d’amĂ©liorer les conditions de vie de toutes et tous et de conforter les services publics, elles se traduiront inĂ©vitablement par des restrictions sur les services publics.

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 de 43