Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par dfaut 
Vous êtes ici :     Accueil Articles UM Actions locales Les CPES, instruments de différenciation des établissements et de destruction massive des licences générales ?
Les CPES, instruments de différenciation des établissements et de destruction massive des licences générales ? PDF Imprimer Envoyer
Lors du dernier conseil de la faculté des sciences avant les élections, le mercredi 16 mars, nos élus ont été informés de la mise en place d'un CPES (cycle pluridisciplinaire d’études supérieures) entre le lycée Joffre et l'Université de Montpellier impliquant la faculté des sciences.
Ce CPES doit se mettre en place dès la rentrée 2022 sans aucune concertation et décision du conseil. Nous avons alors exigé un débat où se sont exprimés de vives oppositions, y compris de collègues plus généralement réservés. Tout le monde s'est accordé à regretter l'injustice des moyens dédiés à de tels cursus téléguidés depuis le plus haut niveau de l’État par rapport à nos formations qui ne méritent pas le dénigrement qu'elles subissent. Nous avons finalement demandé un vote où 11 personnes ont suivi la direction sortante de la FdS et se sont exprimées pour, 11 autres se sont exprimées contre et 4 se sont abstenues.
Croyez vous que cela suffise à ne pas ouvrir ce CPES à la rentrée prochaine ?

Le Snesup-FSU produit des analyses dessous la forme de lettres flash diffusées à ses adhérents. Ce sujet suscite l'émoi un peu partout en France où ces CPES se mettent en place. Nous vous proposons ici de partager cette analyse.