Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par dfaut 
Vous êtes ici :     Accueil Articles UM Actions locales L1 à la faculté des sciences : STOP au distanciel; Le témoignage désemparé d'un(e) responsable d'UE
L1 à la faculté des sciences : STOP au distanciel; Le témoignage désemparé d'un(e) responsable d'UE PDF Imprimer Envoyer

 

Témoignage de l'enseignant(e)

Bonjour

C'est en tant que co-responsable de l'UE HLXX que je vous contacte. Je tiens à vous faire remonter ma très grande inquiétude concernant les étudiants de L1.

Après plusieurs semaines d'enseignements à distance, je peux maintenant clairement dire que dans cette UE qui n'est dispensée qu'en CM (donc en distanciel depuis le début du confinement voire même avant lorsque certains enseignants ont anticipé le distanciel) les étudiants courent à la catastrophe. Sur des séries de 180 à 200 étudiants, seuls au maximum 30 étudiants suivent le cours sur zoom soit environ 18% (cours que je répète plusieurs fois / semaine).
J'ai eu des retours très tristes et préoccupants (voici un mail d'un étudiant qui a eu le courage de témoigner) . J'ai posé plusieurs fois la question aux rares étudiants présents "pourquoi tant d'absents"  et pour ceux qui répondent ils me disent: " ils ne se connaissent pas entre étudiants donc ne savent rien". Ils en connaissent qui ont abandonné.

Pour ceux qui suivent les cours, ceux qui n'ont aucun ou peu de problème ou qui s'accrochent très très fort (30/170 soit environ 18%) les cours en visio cela semble leur convenir.

Certes nous mettons les cours enregistrés en ligne mais ce n'est pas pour autant que les cours sont étudiés et compris avant la séance de cours suivante même par ceux qui sont présents sur zoom semaine après semaine..

Je suis très préoccupée par l'état général des étudiants et en particulier pour ces L1 qui ont déjà eu un BAC dans des conditions déconcertantes.

Ils n'ont même pas 20 ans et sont dans la détresse. Il est plus qu'urgent que ces étudiants retrouvent le chemin de l'université le plus vite possible.