Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
PDF Imprimer Envoyer
Mardi 10 avril : Appel à la grève

10h : Assemblée Générale des personnels et étudiants
          de l’UniversitĂ© de Montpellier.
          Campus Triolet. Amphi 5.06 de la facultĂ© des Sciences.

13h30 : Rassemblement devant la BU Sciences, campus Triolet.

14h : Manifestation. Départ place E. Bataillon, devant le « donut ».



Après le succès de la journée nationale de mobilisation du 22 mars dans la fonction publique qui a réuni plus de 400 000 manifestant.e.s dans toute la France, après celles des 3 et 4 avril avec la grève des cheminots et lesoutien des étudiant.e.s et de toute une partie de la population, le nombre d’universités et d’établissements mobilisés pour le retrait de la loi Vidal-ORE et contre la plate-forme Parcoursup ne cesse de croître. À ce jour, des assemblées générales sont régulièrement organisées dans au moins 25 établissements et plusieurs d’entre eux sont bloqués ou occupés. Bientôt, une centaine de départements ou UFR se seront engagés à ne pas participer au tri social des dossiers des lycéen.ne.s et à accepter tous les bachelier/ière.s. Non seulement le gouvernement reste sourd aux revendications des étudiant.e.s et des travailleur/euse.s engagé.e.s dans ces mouvements, mais il ouvre d’autres chantiers de réformes qui apparaissent comme autant de provocations :

Lire la suite...
 
Mardi 3 avril : Tous et toutes en grève dans l’unité personnels/étudiant-e-s PDF Imprimer Envoyer


Mardi 3 avril


Campus Triolet : AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale Ă  11h30

amphi 5.06 de la faculté des Sciences.


CNRS : AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale Ă  11h devant la dĂ©lĂ©gation.


UFR STAPS : AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale Ă  12h30.


Manifestation : 14 h dĂ©part de la gare

 
Communiqué intersyndical ESR Montpellier PDF Imprimer Envoyer


APPEL à se rassembler aujourd'hui, 23 mars à 13h, devant la Faculté de Droit

Les organisations syndicales réunies ce jour ont appris avec consternation l’intervention d’un groupe de nervis cagoulés contre des étudiants occupant un amphithéâtre de l’UFR de droit et science politique, dans le cadre de la mobilisation contre la sélection à l’Université et la réforme du bac, pour le retrait de la loi ORE.

Plusieurs étudiants ont été blessés, des insultes à caractères racistes et homophobes ont été proférées.

Cette violence appelle une condamnation nette et sans appel de la part de toute la communautĂ© universitaire.

Nos organisations demandent à ce que des poursuites soient engagées contre les auteurs, ainsi que leur commanditaire.

Des tĂ©moignages attestent que le doyen de l’UFR de Droit  Ă©tait prĂ©sent aux cĂ´tĂ©s des individus encagoulĂ©s.

Nous demandons Ă  ce que le PrĂ©sident de l'UM, dès aujourd’hui, condamne publiquement ces agissements  et engage les poursuites nĂ©cessaires.

Nous réaffirmons que nos organisations ne reculeront pas, elles poursuivront jusqu’au bout le combat pour exiger le retrait de la loi ORE, aux côtés des étudiants, dans l’unité, comme c’est le cas depuis maintenant 3 mois. Nous appelons à un rassemblement aujourd'hui à 13h00 devant l'UFR Droit.

Montpellier, le 23 mars 2018.

Signé : CGT (SNTRS, Université, INRA, FERC), SNPREES-FO, FSU (SNESUP, SNCS), Solidaires (Sud éducation, Sud Recherche EPST, Solidaires étudiantEs), CEI.

 
Une agression fasciste inadmissible qui témoigne du retour des briseurs de grève PDF Imprimer Envoyer
 

Dans la nuit de jeudi Ă  vendredi, un groupe d'individus cagoulĂ©s et armĂ©s s'est introduit dans l’UniversitĂ© de Montpellier agressant des Ă©tudiant.es qui occupaient un amphithéâtre de l’UFR de droit et science politique, dans le cadre de la mobilisation contre la sĂ©lection Ă  l’UniversitĂ© et la rĂ©forme du bac, pour le retrait de la loi ORE. Plusieurs Ă©tudiant.es ont Ă©tĂ© gravement blessĂ©.es et des insultes Ă  caractères racistes et homophobes ont Ă©tĂ© profĂ©rĂ©es.

Le SNASUB-FSU, le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU condamnent ces violences fascistes avec la plus grande fermetĂ© et demandent Ă  ce que la justice soit saisie et que leurs auteurs, ainsi que les complices qui ont favorisĂ© leur intrusion dans les locaux, fassent l'objet de poursuites judiciaires. Ils appellent les victimes Ă  porter plainte et demandent Ă  la ministre FrĂ©dĂ©rique Vidal de diligenter toute enquĂŞte utile Ă  l’établissement des faits.

Ils apportent leur soutien le plus appuyĂ© aux Ă©tudiant.es et aux collègues mobilisĂ©.es de l’UniversitĂ© de Montpellier et appellent tous les membres de la communautĂ© universitaire Ă  tĂ©moigner de leur solidaritĂ© avec les victimes de ces brutalitĂ©s.

À l'université, le fascisme et les briseurs de grève ne passeront pas.


Suivez nous !
 
Construire la grève et les manifestations du 22 mars PDF Imprimer Envoyer

En Assemblées Générales mercredi, en grève et manifestation jeudi.

Avec la CGT, la FSU, FO, Solidaires, la FAFP, la CFTC, la CGC , nos organisations appellent
les personnels à construire la grève et les manifestations du 22 mars avec l’ensemble
des fonctionnaires pour un service public ambitieux et de qualité (voir tract en document attaché).

A Montpellier:

Mercredi 21 mars à 10h. Assemblée Générale étudiants et personnels de l’Université de Montpellier sur le site du campus Triolet. Amphi 5.01 de la faculté des Sciences.

Mercredi 21 mars à 18h. Assemblée Générale étudiants et personnels de l’Université de Montpellier sur le site de la faculté de Droit. Amphi 001 du bâtiment 2 - rue Cardinal de Cabrières.

Jeudi 22 mars Ă  11h: Manifestation au Peyrou

Retrouvez aussi les communiqués sur

http://www.snesup.fr/article/toutes-et-tous-mobilisees-le-22-mars-pour-les-missions-publiques-lemploi-le-pouvoir-dachat




 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 de 19