Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil Articles UM section Campus-UM2 Motion sur le projet de loi ESR (FdS+CEVU, mars 2013)
Motion sur le projet de loi ESR (FdS+CEVU, mars 2013) PDF Imprimer Envoyer
Motion sur le projet de loi ESR
votée au conseil de la FdS et au CEVU

Le conseil de la Faculté des Sciences de l’Université Montpellier 2 constate que le projet de loi ESR :
  • s’inscrit dans la logique de la loi LRU qu’il complète et renforce dans le sens d’un durcissement des politiques de recherche, de formation, de gouvernance et d’évaluation ;
  • ne tient pas compte des propositions faites par la communautĂ© universitaire, depuis 2007 jusqu’aux Assises de l’ESR de 2012, et en premier lieu de l’abandon des dispositions de la LRU et du Pacte pour la recherche.

Il souligne que, contrairement à la loi sur l’Ecole, cette loi n’est pas une loi de programmation, alors que la situation budgétaire de nombreux établissements est catastrophique, et en particulier celui de l'Université Montpellier 2.

Le conseil s'inquiète d'une nouvelle formulation des missions d'enseignement des universités qui :
  • englobe la notion de formation initiale dans le concept de formation « tout au long de la vie » ;
  • risque d’entĂ©riner la sĂ©paration entre un cycle M/D fondĂ© sur la recherche et un cycle jusqu’à « bac + 3 » secondarisĂ©, tant dans les contenus et mĂ©thodes que par l’arrivĂ©e massive d’enseignants de second degrĂ© ;
  • fait peser des obligations nouvelles sur les Ă©tablissements d’enseignement supĂ©rieur en matière d’enseignement numĂ©rique sans que celles-ci fassent l’objet de recherches sur leurs consĂ©quences et soient assorties des moyens financiers, matĂ©riels et humains afin, le cas Ă©chĂ©ant, de les mettre en Ĺ“uvre.

Le conseil refuse que soit ouverte à l’enseignement supérieur privé ou consulaire la possibilité de délivrer des diplômes nationaux (Licence, Master) par une procédure d’accréditation ou d’habilitation.
Le conseil de la Faculté des Sciences :
  • demande le rassemblement de toutes les formations post-bac autour de l’ESR, ce qui nĂ©cessite, dès maintenant que les filières universitaires de premier cycle aient le mĂŞme financement que les CPGE ;
  • rĂ©affirme le lien indĂ©fectible de l’enseignement et de la recherche dès le cycle Licence et rappelle que la cohĂ©rence des formations doit ĂŞtre assurĂ©e par la continuitĂ© L-M-D, fondĂ©e sur les savoirs disciplinaires ;
  • rĂ©affirme sa demande d’un cadrage national des diplĂ´mes.