Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
LRU, RCE et les enjeux du budget de l’UM2 PDF Imprimer Envoyer

27 novembre 2012


Ce dernier trimestre 2012 est marqué à l’UM2 par la réalisation du budget 2012 et l’élaboration du budget prévisionnel 2013. Le Conseil d’Administration doit voter prochainement une Décision Budgétaire Modificative consistant à demander au Recteur de puiser dans les réserves de l’UM2 pour boucler son budget 2012 et notamment payer les salaires. L’analyse des ressources et des dépenses révèle un hiatus inconcevable : la dotation en masse salariale de l’État ne couvre pas le coût total des salaires des fonctionnaires. Cette situation ne peut que s’aggraver en 2013 car le contrat quadriennal court toujours avec la même masse salariale pour des charges allant en augmentation (techniquement via le Glissement Vieillesse-Technicité et le Compte d’Affectation Spécial Retraites). Cette situation, ubuesque si elle n’était aussi grave, est une conséquence de la loi Libertés et Responsabilités des Universités et, dans la foulée, du transfert des Responsabilités et Compétences Elargies aux Universités, que le SNESup-FSU avec d’autres a vivement combattu en 2010 jusqu’au Tribunal Administratif. Ce nouvel épisode démontre la nécessité du retour de la gestion de la masse salariale au niveau de l’État, demande faite par le SNESup-FSU à l’occasion des Assises Régionales de l’ESR1, reprise dans la contribution de l’UM2 à ces mêmes assises et par plusieurs Universités2. Une telle disposition nécessite l’abrogation de la LRU et une nouvelle loi.

 

Lire la suite...
 
Contre la précarité : lundi 26/11 PDF Imprimer Envoyer

Lundi 26 novembre 2012

Contre la précarité

Pour l’emploi de titulaire et des salaires revalorisés.
Pour le service public d’enseignement supérieur et de recherche

Départ de la manifestation à 14h au Peyrou

Les établissements de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sont gravement touchés par l’explosion de l’emploi précaire, l’absence de recrutements de titulaires, la stagnation des salaires et l’indigence des carrières.

Lire la suite...
 
Pour l’emploi, les services publics, la solidarité Non à l’austérité PDF Imprimer Envoyer

Le 14 novembre 2012

Avec la Confédération Européenne des Syndicats

 

L’AUSTÉRITÉ, ÇA NE MARCHE PAS !

 


Depuis des années, le mouvement syndical européen dénonce les mesures d'austérité. Elles font plonger l'Europe dans la stagnation économique, voire la récession. Le résultat : arrêt de la croissance et chômage en hausse continue. En coupant dans les salaires et dans la protection sociale on attaque le modèle social européen et on aggrave les inégalités et les injustices sociales.

Les « erreurs de calcul » du Fonds monétaire international (FMI) ont un impact incalculable sur la vie quotidienne des travailleurs et des citoyens européens. Cela remet en cause le fondement même de toute politique d'austérité. La Troïka doit revoir ses exigences. L'Europe a une dette sociale pas seulement monétaire. La reprise annoncée n'a pas eu lieu. 25 millions d'Européens sont sans emploi. Dans certains pays, le taux de chômage des jeunes atteint plus de 50 pour cent. Le sentiment d'injustice règne et la grogne sociale s'amplifie.

Nous voulons des actes pour une croissance soutenable et des emplois. Pas seulement des paroles. Il y a urgence sociale.

 

Pour l’emploi, les services publics, la solidarité Non à l’austérité

 

Manifestation à 14h30

au Peyrou à Montpellier

 

 

Aves les Organisations syndicales

CFDT – CGT – FSU – SOLIDAIRES – UNSA

 

PARCOURS : Peyrou - Rue de la Merci – Plan Cabannes – Cours Gambetta – St Denis – Halles Layssac – la Gare – la Comédie et dissolution.

Prise de parole à hauteur du Consulat d’Espagne

 


Communiqué commun

CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa

 
Mobilisation interprofessionnelle pour l’emploi et la solidarité en Europe PDF Imprimer Envoyer

 

Mercredi 14 Novembre

Montpellier(Peyrou ) Ã  14h30

Nîmes (Parvis des Arènes) à 14h30

Avec les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA, relayant l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) et d’autres organisations, à une journée de mobilisation dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne contre « l’austérité, Pour une Europe vraiment sociale », faisons du 14 novembre une grande journée de mobilisation contre les mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession. En France, c’est un nombre de chômeurs qui ne cesse de croître depuis 17 mois. La précarité s’accroît, des millions de salariés n’accèdent à l’emploi qu’en CDD et pour des durées de plus en plus courtes, les plans de licenciements se multiplient. L’accès à l’emploi des jeunes – y compris des diplômés- est de plus en plus difficile. Onze millions de personnes sont touchées par l'exclusion ou la pauvreté dont de nombreux retraités. Les salaires dans le privé et le public stagnent.

Lire la suite...
 
Le MESR reste sourd aux revendications sur la précarité PDF Imprimer Envoyer
Communiqué des organisations de l’enseignement supérieur et de la recherche


Jeudi 25 octobre, les organisations signataires de la lettre du 8 octobre concernant la précarité ont rencontré les représentants du cabinet de la ministre. 

La position du ministère est catastrophique. Celui-ci annonce des intentions de limiter la précarité, mais reste enfermé dans le cadre de la rigueur du budget de 2013. Il  appliquera la loi Sauvadet en utilisant uniquement des postes libérés par les départs pour organiser le passage en CDI et les procédures de titularisation prévues par cette loi. Il a très clairement affirmé que ce n’était pas un plan de création d’emplois. En affirmant vouloir faire diminuer le nombre de précaires sans augmenter le nombre de postes de titulaires et la masse salariale, il organise dans les faits la baisse des emplois effectifs dans la recherche et l’enseignement supérieur, avec licenciement massif des précaires et non recrutement de nouveaux personnels. Cela est inacceptable, d‘autant que dans les organismes de recherche et les universités, le gel d’une partie des recrutements sur postes libérés par les départs est déjà acté pour 2013, du fait, déjà, d’une insuffisance de la masse salariale allouée par l’Etat.
Lire la suite...
 
<< Début < Préc 11 12 13 14 15 Suivant > Fin >>

Page 14 de 15