Contenu

snesup-lr

Default screen resolution  Wide screen resolution  Augmenter la taille  Diminuer la taille  Taille par défaut 
Vous êtes ici :     Accueil
PDF Imprimer Envoyer

Décret statutaire : le statut des Enseignants-Chercheurs et des Chercheurs toujours gravement menacé »

Le 26 septembre 2013, la Direction Générale des Ressources Humaines (DGRH) du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) a organisé une première réunion de « concertation » sur le projet de modification du décret fixant les dispositions statutaires applicables aux enseignants-chercheurs. Il s'agissait en réalité de la présentation d'un document remis en séance, sur lequel les organisations syndicales représentées au comité technique des personnels enseignants titulaires et stagiaires de statut universitaire (CTU) ont seulement pu apporter quelques commentaires à chaud. La procédure ultérieure (consultation ou négociation ?) et son calendrier n'ont pas été précisés, au-delà de la mention de l'attente par le MESR de retours écrits pour la mi-octobre et d'une « réunion du CTU avant la fin de l'année ».

Lire la suite...
 
PDF Imprimer Envoyer

tousEnGreveSept2013

Voir les  lieux de manifestation

Les organisations syndicales de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche CGT (INRA, FercSup, SNTRS), FSU (SNASUB, SNCS, SNEP, SNESUP, SNETAP), FO (SNPREES), Solidaires (Étudiant-e-s, Sud-Recherche EPST, Sud Éducation), UNEF partagent, sur la question des retraites, les inquiétudes de leurs organisations fédérales et confédérales, et s'associent à l'appel à une journée nationale d'action interprofessionnelle avec grèves et manifestations le mardi 10 septembre 2013, pour notamment refuser tout allongement de la durée de cotisation et la sous-indexation des pensions.

Lire la suite...
 
PDF Imprimer Envoyer

 
Un projet de loi toujours inacceptable ! PDF Imprimer Envoyer


Un projet de loi toujours inacceptable !

Aucun moyen supplémentaire pour résorber la précarité et répondre aux besoins !

Dans le cadre d'une mobilisation appelée par l'intersyndicale au niveau national, les organisations signataires appellent les personnels et les étudiants des 3 universités UM1 UM2 et UM3 à poursuivre et amplifier le combat pour exiger tous ensemble l'abandon du projet de loi :

 

Mercredi 22 mai 14h : Rassemblement

HĂ´tel de RĂ©gion

Puis cortège vers le Rectorat

 

Sur les mots d’ordre suivants :

-Abandon du projet de loi Fioraso

-Abrogation de la LRU et du pacte pour la Recherche

-Fin des RCE (Responsabilités et Compétences Élargies)

 

Ă€ ce jour, plus de 500 Ă©tudiants et personnels de Montpellier (plus de 3000 au niveau national) ont signĂ© la pĂ©tition nationale pour l’abandon du projet de loi Fioraso et l’abrogation de la LRU. Nous invitons tous les Ă©tudiants et personnels Ă  continuer de la signer (version Ă©lectronique : http://www.loiesrtoujoursinacceptable.org/).

Plus de détails dans le tract.

 
PDF Imprimer Envoyer

Comment le projet de loi Fioraso met en danger le service public

 

Différentes déclarations venant du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que l'évolution du projet de loi laissent entrevoir qu'une place plus grande sera faite à l'enseignement supérieur privé dans le nouveau paysage qui se dessine.

Plusieurs mesures, allant dans ce sens, sont particulièrement alarmantes : les comités de sélection seraient ouverts aux personnels exerçant une activité de recherche, ce qui ouvre la porte aux cadres, impliqués dans la recherche et le développement, dans des entreprises privées, pour recruter nos futurs collègues enseignants-chercheurs. Ceci n'est pas acceptable et remettrait fortement en question le principe fondamental d'évaluation par les pairs.

Lire la suite...
 
<< Début < Préc 11 12 13 14 15 Suivant > Fin >>

Page 12 de 15